Sciences Humaines 11 – Concepts clés et vocabulaire essentiel
Le gouvernement et la politique


Idéologies politiques - Concepts et Partis
1. Le gouvernement -"Le gouvernement" est un contrat entre les gens d'un territoire de vivre ensemble, de se protéger, de suivre les lois qu'ils avaient fait et de satisfaire tous ses besoins. Ce "contrat" ne s'intèresse pas de la grandeur de cette société ou de la grandeur du territoire. "Le gouvernement" a tout le pouvoir (absolu ou non) de changer les lois de la Société et de les "modifier". "Le gouvernement" prend de l'argent (ou produits ) qui s'appellent "des taxes" et puis les redistribue où on y a besoin (Soins médicaux, transportation, sécurité et ordre dans l'état, nourriture pour les pauvres), pour assurer que tous les citoyens sont satisfais et protégés.

2. la démocratie - La démocratie (traduite du grec ancien) signifie « la pouvoir du peuple » ou « le souveraineté du peuple ». Cette forme de gouvernement est bien expliquée par l’orateur Périclès et puis par le président américain Abraham Lincoln, qui ont dit « La démocratie c'est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. » Ce type de gouvernement utilise le système des votes pour « choisir » les gens qui vont diriger le pays ou l’état. Ces personnes sont « élues » comme des hommes qui ont le pouvoir pour garder et protéger les citoyens. La démocratie aujourd’hui n’est pas la même démocratie du Grèce ancien. Dans l’antiquité seulement les hommes avaient le droit de voter, mais les femmes et les esclaves ne l’avaient pas. Aujourd’hui, tous les gens ont le droit de voter, sans discrimination. Le Canada est une démocratie

3. la démocratie directe: un forme de gouvernement dans lequel le peuple fait les decisions politiques collectivement, au lieu de le laisser à un réprésentive. Ceci est souvent appelé la democratie "pure". Les décisions que le peuple fait inclus: diriger les procès, faire signer le cadre, et élir ou congédier les officelles. La démocratie directe est l'exemple du démocratie opposé à la démocratie répresentative, même si dans la démocratie nous voyons des exemples de la démocratie directe, par exemple: les référendums, dans lesquels le peuple peut voter sur une décision comme passer une certaine loi.
Un système degouvernement démocratique dans lequel le peuple a le contrôle direct. Les décisions sont prises par un groupe de gens et pas par le peuple. Un exemple dela démocratie directe est la ville d’Athènes de L’Antiquité.
4. la démocratie représentative: Le système de la démocratie représentative est généralement plus contrôlé par une constitution. Les représentantes sont élus pour représenter le peuple et voter et prendre des décisions selon les intérêts du peuple et ne pas leur propre opinions. Un exemple d’une démocratie représentative est bien sur le Canada.
6. une dictature - Ceci est un régime politique dans lequel une personne a tous les pouvoirs politiques concentrés dans leurs mains (aspects économiques, militaires et sociales). Ces pouvoirs ne sont pas partagés (pas d’élections libres) et les libertés individuelles ne sont pas une garantie pour le peuple. Puisqu’une dictature est contre la démocratie elle doit s’imposer et se maintenir par la force armée.
5. le totalitarisme - C’est un système politique avec seulement un parti unique qui ne laisse aucune opposition organisée se former. Les idées du parti unique sont imposées sur le peuple parce que le parti est très contrôlant et utilise la force et l’intimidation pour rester au pouvoir. Le parti exige un rassemblement de tous les citoyens dans un bloc de croyance unique qui suit le régime de l’État. Ce régime rend tous ceux qui s’y opposent aux idées du parti des ennemis de la société.
7. une monarchie: Une forme du gouvernement, qui est souvent héréditaire, où le pouvoir est symbolisé par une personne. Le Canada est une monarchie, mais on partage la reinevElizabeth II avec les autres pays du Commonwealth.
8. une monarchie constitutionnelle: Au Canada, ca veut dire que les pouvoirs du monarchie sont limités par le Constitution. Le constitution est une ensemble de lois et régulations qui décrit le rôle du gouvernement et les droits des citoyennes. Par ce que la reine habite en Grande Bretagne, on a une gouverneur général qui la représente ici.
9. une monarchie absolue: est un pays ou le roi et/ou reine a tout le pouvoir supreme. Le pouvoir dans un monarchie absolu n'est pas controle par un consitution Un exemple d'un monarchie absolu et le France avant la revolution francais quand Louis le 14 etait en pouvoir. Son declaration L'etat c'est moi, est resume l'dee d'un monarchie absolu.
10. -L’anarchie est quand il y a une manque de direction politique, ou d’autorité efforçait. Quand il y a une absence du gouvernement, l’état d’anarchie développe a cause de l’absence ou l’incompétence du pouvoir politique. L’anarchie est quand il n y a pas une dirigeante, ou même pas plusieurs dirigeantes, mais quand chaque individuelle a la libèrté absolue.
11. l’autocratie - Une autocratie est une forme de gouvernement dans lequel la pouvoir politique est tenue par un dirigeante autonommait. Historiquement, plusieurs monarques ont gouverné avec l’autocratie, mais éventuellement leur pouvoir était diminuait et dissous avec l’introduction des constitutions qui ont donne la peuple beaucoup plus de pouvoir. Peu de gouverneures pouvait reliait sur leur charisme et charme pour reste en pouvoir totale. Ils étaient en compétition constante avec leurs nobles et leur militaire, qui étaient toujours une menace de les tue, et prendre leur position d’autocratie.
12. la théocratie - La théocratie est une forme de gouvernement dans lequel un dieu ou pouvoir suprême est reconnait comme le gouverneure suprême. Les fois, c’est une forme de gouvernement dans lequel l’état est gouverné par la guidance immédiate des pouvoirs divine, ou par les officielles que sont regarde comme divin.
13. le communisme: Le communisme, une ideologie propose par Karl Marx (1818-1883) est trouvé sur la partie la plus gauche de l'éventail politique. Selon cette mode de gouvernement tous les moyens de production sont contrôlés par le gouvernement est distribués egalement au peuple. En théorie ça semble comme une excellent idée, mais en réalité ça ne marche pas.Des exemples comprennent l'Union Sovietique, la Chine et la Cambodge.
14. le socialisme: Le Socialisme est un systeme economique quand les moyens de production sont partagés entre le peuple.C'est trouvé sur le centre gauche de l'éventail politique. Le socialisme est en partie, inspireé par le communisme mais c'est n'est pas si extrême.
15. le libéralisme - une philosophie politique fondée sur le droits égaux pour tous, l’autonomie de l’individu, préférant les libértés politiques et civiles et la protection contre l’autorité arbitraire.
16. le conservatisme -une philsophie politique qui est en faveur de la tradition. Les cultures ayant chacune des valeurs différentes, les conservateurs selon leur culture ont des buts différents. Ils essayent de baisser les impôts, poursuivre la privatisation et réduire la réglementation.

17. le capitalisme - Le capitalisme est un système économique et sociale dont les moyens de production sont contrôlé dans le privée. Tous les biens et le main-d’œuvre sont échangé dans les marchés et le profit est distribué parmi les propriétaires et les travailleurs. Ce système est le plus commun en Europe et l'Amérique du Nord
18. le fascisme - Le fascisme est un point de vue politique très droit. Les fascistes croient que l’état est plus important que les individus. Ils sont contre le socialisme et la démocratie; croyant que les personnes plus fortes et intelligentes méritent plus de droits et que l’expansion et gloire de leur pays est plus important que les droits des personnes individus.
19. de droite: Dans la politique, le droite, l'extrême-droite sont généralement utilisés pour décrire le soutien pour la conservation, l'ordre et la politique des hiérarchies sociales traditionnelles. Ils réclamant que l'égalité est artificielle et que l'abus d'égalité sociale est nuisible à la société. Les idéologies droite et les mouvements soutiennent l'ordre social. L'extrême-droite français original a été appelé " le parti d'ordre" et a dit que la France avait besoin d'un fort dirigeant politique pour garder l'ordre.
20. de gauche: Dans la politique, le gauche est généralement utilisé pour décrire le soutien pour le changement social pour créer une société égalitaire. Les partis politiques gauche sont pour les changements economiques sociaux, au contraire de les partis du droite.
21. Les moyens de production : Toutes materiels non-humain qui est utilisé dans la production. Par exemple, les usines, les machines, et les outils à main. Les moyens de production ont deux sous-categories : les instruments de travaux (les usines et infrastructures), et les sujets de travail (sources naturels et materiels).
22. Le Parti Libéral : « Grits » Le parti politique la plus vieil du Canada. Sa position politique est entre le centre et centre-gauche. Ce partie était au pouvoir pendant 69 ans, et elle est généralement bien-aimé. Quelques politiques du partie sont l’introduction d’un plan de réforme de pension, une reduction de la deficite, et une étude chiffre de la circulation.
23. Le Parti Conservateur - Le parti Conservateur du Canada est un parti politique majeur du Canada au niveau fédéral. Ce parti était formé par la fusion des partis L’Alliance canadienne et progressiste conservateur du Canada, mais son histoire remonte au premier parti conservateur du Canada. Sur l’éventail politique, les conservateurs se trouvent au centre-droit (plutôt à droite comparé aux autres partis canadiens.).
24. Le Nouveau Parti Démocratique - le NDP-le Nouveau Parti Democratique est un parti politique socialiste qui se trouve au gauche de l'éventail politique comparé aux autres parties representés à la Chambre des communes. Il est un parti politique du Canada actif aux niveaus provincial et federal et son chef est Jack Layton.
25. Le Parti Vert - Un parti fédéral du Canada qui base leur plate-forme sur les idées de paix, écologie et la justice sociale. C'était créé au Canada en 1983 à Ottawa. C'est un parti qui mis les intérêts de la communauté premièrement. Ils se concernent aussi avec les non-humains. Ils croient que chaque personne devrait avoir le droit de voter et participer avec les décisions qui affectent les vies des autres.
26. Le Parti Réformiste - Au Canada, ce parti a existé de 1987 à 2000. Ce parti était basé sur la côté ouest du Canada et voulait élargir vers l'est. En 1993, ce parti avait eu son grand succès quand ils ont passé les Conservateurs comme le plus grand parti droit au Canada. Ils ont reçu un siège à Ottawa en 1997, mais l'a perdu en 1997. Le parti avait seulement un dirigeur, Preston Manning.

27. Le Bloc Québécois - est un parti politique fédéral qui a été fondé pour lutte pour la souveraineté du Québec. Le Bloc a quatre sièges des 308 dans la Chambre de Communes, mais aucun chef parce que Gilles Duceppe vient de démissioner. Ce parti a été fondé en 1990 par Lucien Bouchard et des conservateurs et libéraux qui ont quittés leurs partis pour joindre le Bloc après la défaite de l’Accord du Meech.



Le processus des élections

28. Élections Canada - C’est une agence non-partisane indépendante qui rapporte directement au parlement du Canada. C’est la responsabilité de cette organisation d'être responsable d’assurer que tous les Canadiens gardent le droit de vote dans un processus ouvert et juste. Cet organisme a été formé en 1920 et emploie jusqu'à 160,000 personnes durant les élections.

29. Élections BC: C'est une organisation non-partisane, qui gère les élections provinciales en C-B. Il est responsable des élections générales, les élections partielles et les référendums. Maintenant en C-B il est responsable du référendum sur le TVH (HST).
30. La loi électorale du Canada : une loi du Parlement du Canada qui est chargé de régler l'élection des députés à la Chambre des Communes. C'est une loi qui peut rendre inutile toutes autres lois électorales. La loi règle le montant d'argent dépensé dans une campagne électorale. Harper avait utilisé trop dans ses publicités en 2004.

31. le déclenchement d’une election- En général, il y a une élection fédérale toutes les quatre ans selon la Loi électorale du Canada, mais le parliament peux déclencher une élection quand il perd la confiance dans le gouvernement. Donc, le Premier Ministre doit demander au Gouverneur Général de dissoudre le Parlement afin de 'commencer' ou déclencher une élection.

32. dissoudre le Parlement-Cela signifie que le parti majoritaire a décidé de déclencher des élections dont elle peut faire à n'importe quel moment, ou le parti majoritaire a été forcé de déclencher des élections parce que son terme de 5 ans a expiré, ou le gouvernement majoritaire a 1) a perdu un vote de confiance ou 2) a perdu un partenaire de la coalition et ne détient plus la majorité. Dans tous les cas le Premier Ministre demande à la reine de dissoudre le Parlement.


33. le directeur general des élections - celui qui organise les élections au niveau fédéral, le directeur général est responsable pour tout à faire avec les élections et les referendums nationaux. Lui est son assistant sont les seuls citoyens canadiens adultes qui ne sont pas permis de voter dans des élections générales. Au présent, le directeur général des élections est Marc Mayrand.
34. le registre national des électeurs - la base de données qui nomme tout Canadien qualifié à voter. Le registre donne le nom, le sexe, la date de naissance et l’adresse de chaque individu registré. C’est utilisé pour faire les listes électorales préliminaires (listes de ceux qui votent) pour les élections et les referendums.
35. la campagne électorale - la période de temps avant une élection - généralement cinq semaines - lorsque les candidats et les partis politiques essaient de gagner l’appui des électeurs/-trices. Pendant ce temps, les candidats utilisent les médias et des techniques nombreuses pour répandre leur message. Les législateurs électorales règlent cette campagne.
36. un candidat - Une personne qui est considérée pour être élu comme représentant politique. Les candidats sont les titulaires (incumbents) s'ils étaient déjà élus et ils veulent être réélus ou les adversaires s'ils veulent désarçonner (unseat) un titulaire, où sont simplement des candidats pour un siège ouvert. Un candidat peut être nommé par n'importe quelle personne éligible et si les procédures parlementaires sont utilisées et la nomination doit est appuyée.
37. un parti -est une organisation politique avec dont les membres ont les mêmes idéologies et qui essayent dinfluencer le gouvernement avec des candidates élus. Les partis utilisent des platformes pour gagner de l'appui du peuple. Il y a plusieurs partis politique au Canada, des exemples sont : Libéral, Conservative, NPD, et Vert.
38. une plateforme (d’un parti) - est ce qu'un parti politique utilise pour gagner des votes dans une élection. Elle est comprise des énoncés et plusieurs idées clés que le parti favourise. Un exemple d'un plateforme NPD est : d'amilioré le service de santé pour les familles.
39. une circonscription - une circonscription electorale, ou un comté, est une region geographique où la population forme la base de representation democratique. Chacune de ces circonscriptions federales est representée par une seul député à la Chambre de Communes, et chaque région provinciale est representée par un député à la législature provinciale. Au niveau fédéral, la population moyenne dans une circonscription est plus ou moins 100 000 personnes.
40. un scrutin - le scrutin est l'ensemble d'operations comme les bulletins, formulaires ou boules, qui mènent à faciliter la méthode par laquelle les gens votent, et ça les aide à réaliser pour qui ils devraient voter. En mots simples, le scrutin est le jour du vote.
41. un recenseur - Quelqu'un chargé de distribuer, de relever et, éventuellement, de remplir les questionnaires remis aux personnes soumises à un recensement (census). Pour les élections, cette peronnne est celle qui compte ceux qui sont élligibles à voter.
42. un scrutateur - Cette personne impartiale travaille pour Élections Canada. Elle supervise un bureau de scrutin pendant une élection ou un référendum. Elle doit vérifier si les électeurs sont elligibles à voter et doit certifier les résultats du scrutin.
43. un bureau de scrutin -Un bureau de scrutin est la place ou les électeurs vont pour voter (souvent une école ou un centre communautaire). Chaque électeur est désigné un bureau de scrutin dépendent d'où leur maison est située. Le processus est en sécrète/privé avec plusieurs stationnements individuels dans le bâtiment.
44. un directeur de scrutin - Un directeur de scrutin est choisi par le lieutenant gouverneur et responsable pour l’organisation des élections et référendums. C’est à lui d’organiser le bureau de scrutin avec ses scrutateurs, secrétaires et des autres personnelles impliqués. Cette personne doit aussi être préparée à répondre aux questions des électeurs, candidats, etc.
45. le ballot secret: Le ballot secret est une méthode de vote qui permet à un électeur de voter sans que personne d’autre ne sache pour qui il a voté, sauf si c’est l’unanimité. Pour les élections, chaque électeur se place dans un isoloir et coche sur un morceau de papier pré imprimé son choix. C’est plus lent et couteux que le vote à main levée, mais cela enlève l’influence d’un individu ou groupe.
46. une election partielle: Une élection partielle se déroule dans une seule circonscription lorsque le député élu démissionne. Ces élections peuvent parfois causer de changements importants au niveau fédéral ou provincial. Par exemple, les gouvernements de John Major et de James Callaghan sont devenus minoritaires en perdant un trop grand nombre d'élections partielles.
47. un referendum -C'est quand les citoyens d'un territoire sont demandés de voter sur une proposition. C'est une forme de démocratie directe. Le Canada a seulement eu trois référendums fédéraux. Le premier en 1898, au propos de la prohibition était supporté par les anglophones, mais pas les Québécois et même si la majorité était pour le gouvernement fédéral n'a passé aucune loi et c'était laissé aux provinces. Le deuxième était en 1942 pour la conscription et a passé encore avec beaucoup d'appuis anglophones. La troisième, le référendum sur l'accord de Charlottetown en 1992, est allé contre les croyances des politiciens et n'a pas passé avec 55 % disant non.
48. la representation proportionnelle: La représentation proportionnelle est le but des systèmes de vote et décrit la représentation des partis politiques proportionnellement au nombre de votes qu'ils reçoivent. Ça dit que si un parti reçoit 40 % des votes, ils recevront près de 40 % des sièges. AV et STV (Single Transferable Vote) sont des exemples de systèmes plus proportionnels que le système majoritaire à un tour que le Canada utilise maintenant. Le débat sur la réforme du système de vote est vraiment important pour nous comme canadiens parce que Harper a eu la majorité des sièges dans le parlement avec moins que 40 % du vote.
49. le système majoritaire à un tour (first past the post system): First Past the Post est le système que les gouvernements canadiens provinciaux et fédéraux utilisent maintenant. Ça dit que le candidat avec le plus de votes gagne, mais pas nécessairement la majorité des votes. Ensuite, le chef du parti avec le plus de candidats devient premier ministre. Cette méthode est critiquée pour plusieurs raisons, la plus évidente c'est le manque de représentation proportionnelle.
50. un gouvernement majoritaire: C'est quand le parti en contrôle a une majorité absolue (plus de 50 %) des sièges dans la législature ou parlement. Ça s'oppose à un gouvernement minoritaire, ou le chef doit chercher l'appui des autres partis pour accomplir ses buts. Le terme gouvernement majoritaire peut aussi décrire une coalition de deux partis ou plus, qui forment ensemble une majorité absolue. Harper a maintenant un gouvernement majoritaire, mais avant l'élection, c'était minoritaire. Pour avoir une majorité dans le parlement il faut avoir 154 sièges.

51. un gouvernement minoritaire: Un gouvernement minoritaire est quand il n'y a aucun parti avec la majorité des sièges au parlement. Le parti avec la plupart des votes est en pouvoir, mais il pourrait perdre son pouvoir si les autres partis appellent un 'vote de non confiance'. Jusqu'à 2011, le gouvernement de Stephen Harper était un gouvernement minoritaire.

52. un gouvernement de coalition: Un gouvernement de coalition est quand plusieurs partis collaborent pour créer un gouvernement. La raison la plus commune pour les gouvernements de coalition est parce que les partis ne peuvent gagner la majorité des votes tout seul. Récemment, le parti Libéral et le parti NPD avec l'aide de la Bloc Québecois ont essayé de créer un nouveau gouvernement de coalition pour évincer Stephen Harper.




La constitution canadienne

53. La Déclaration des droits (Angleterre - 1689) - était un texte écrit par le parlement d'Angleterre, l'année de 1689. Il était imposé pour limiter les pouvoirs des monarques de l'Angleterre et assurer qu'ils seront soumis aux lois du parlement. C'était imposé sur Guillaume III et Marie II de l'Angleterre pendant leurs régnes. C'était la première monarchie parlementaire et c'était le modèle pour une douzaine des monarchies parlementaires à suivre.
54. La Proclamation Royale (1763) - un texte créé par le roi George III qui a suivi l'acquisition anglaise dans l'Amérique du Nord. Il a été créé pour maintenir la paix et l'échange entre les Premières Nations et pour régler l'achat de la terre. Il a aidé a organisé la terre pas mal nouveau et soutenir une culture nouvelle et assez indépendante des lois de l'Angleterre.
55. L’Acte de Québec (1774) - L’acte de Québec était une acte décidée par le parlement britannique, donnant plus de droits et libertés au Québec et rétablissant la culture canadienne-française. Quelques composantes de l’acte comprennent que la province était étendue sur des réserves autochtones, ainsi qu’etre étendue sur du territoire américain. Aussi, les Canadiens-français avaient maintenant le droit a pratiquer la réligion catholique librement.
56. L’Acte de l’Amérique du Nord britannique (1867) - Cet acte est une partie majeure de la constitution canadienne. En effet, c'était la première constitution canadienne. L’acte a créé une dominion fédérale. Ceci a mené au système de justice, le sénat et la chambre de communes. L’acte a aussi donné plus de pouvoir aux provinces, comme le contrôle des ressources naturelles.
57. Le Statut de Westminster ( 1931 ) : une loi de parlement du Royaume-Uni qui a établi légalité des législatives pour les pays du Commonwealth. Il a marqué une autre étape dans l'indépendance pour les pays comme le Canada qui étaientt autrefois gouverné par les britanniques.
58. L’Acte du Canada ( 1982 ) : la loi qui a officiellement arrêté toute dépendance du Canada sur le Royaume-Uni. Il a inclus les citations de Constitution en français et anglais, c'était le premier acte britannique adopté en français depuis le Moyen âge. C'est la constitution actuelle du Canada et elle contient Charte des droits et libertés.
59. L’Accord du lac Meech (1987)L'accord de Meech était un essai du gouvernement canadien de convaincre le Québec a signer la constitution canadienne. Cela a eu un effet opposé et les Quebecois étaient plus énergétiques à être libres. L'accord disait que le Québec était distincte des autres provinces et comme une société distinct, qu'il pouvait avoir le droit de véto, qu'il pouvait contrôler son immigration et avoir trois juges dans la cour Suprême du Canada. Quand Brian Mulroney a proposé cela, toutes les provinces sauf le Québec étaient d'accord. Cependant le Québec l'a rejeté et a essayé de se séparer quand même.
60. L’Accord de Charlottetown (1992):L’accord de Charlottetown était une entente constitutionelle faite par toutes les provinces, territoires, et les nations amérindiennes le 28 aout 1992 à Charlottetown. L’accord proposait un changement de le protections des amérindiennes et leur territoires. Aussi, Ils voulait changer les pouvoirs fédéraux et provinciaux et avait pour but ultime, de convaincre le gouvernement du Québec à signer la constitution

61. le rapatriement de la constitution: était en 1982 quand L'AANB de 1867 a été changé pour avoir plus en commun avec le Canada comme pays. Cet répatriation était compris de plusieurs réformes et amendements. L'action de rapatriation veut dire qu'on a rapporté la constitution au Canada - pour devenir une loi canadienne, et ne pas britannique. Par exemple section 20 de l'AANB a été changé à la section 5 du constitution canadienne. Ils ont aussi renomé la constitution pour avoir plus de rapport avec le Canada et avec les peuples distinct du Canada.
62. un amendement : un changement d'une loi qui est déjà adoptée. Il y a aussi des amendements constitutionnels qui sont des changements à une constitution écrite. Il y a eu 10 amendements à la constitution canadienne depuis 1982. Un exemple est l’amendement de 1997 qui permet au Québec de remplacer le système d'éducation confessionnel par un système linguistique.
63. le mode de révision - Un mode de révision est un/des modifications à la Constitution du Canada apportées par le gouvernement. Depuis 1982, le changement de la Constitution dit que si un changement peut être inscrit, ca doit être apporté aux Chambres des communes avec le Sénat et une majorité des législatures provinciales présentes. Il y en a cinq différentes formules pour changer la constitution au Canada.
64. le droit de veto - Le droit de veto est utilisé quand une partie d'un groupe ne veut pas qu'une décision se passe. Une partie d'un groupe a le droit d'arrêter unilatéralement une décision commune du groupe entier. Quand un véto est utilisé dans les monarchies constitutionnelles, l'accord royal est le dernier pouvoir. Dans les autres cas, c'est une specifique conseil, est avec un vote, le majorité gagne.
65. la disposition de dérogation (notwithstanding clause) - C'est une clause dans la constitution canadienne qui dit que le parlement d'une province ou territoire peut adopter une loi qui ne correspond pas à certaines sections dans la Charte Canadienne des Droits et Libertés. Le Parlement déclarera que la loi restera même si c'est en violation de la Charte. Mais après une période de cinq ans le parlement de la province a besoin de voter pour garder la loi.

La charte canadienne des droits et libertés

66. les libertés fondamentales :(religion, de parole, réunion pacifique, d’association) - Les libertés que tout le monde a selon la Charte canadienne. La liberté de conscience, de religion, de pensée, de croyance, d'opinion, d'expression, et de réunion pacifique sont toutes contenues dans ces libertées. Si on n'avait pas ces droits il y aura de grands répercussions sur tout notre pays. C'est une des parties fondamentale de notre charte.
67. Les droits démocratiques - Les droits démocratiques du Canada sont : Tout citoyen Canadien a le droit de voter dans une élection pour les membres de la Chambre des communes. Il n'y aura aucune Chambre de communes et assemblé législative qui continuera pour plus de 5 ans. Il y aura une assemblée de parlement et dans chaque législature une fois par an, au minimum.
68. Les garanties juridiques (la vie, la liberté et la sécurité) - Des garanties à qui tout le monde a droit. Ces sont des garanties qui concernent notre sécurite. Les deux grand garanties sont le droit à la vie et le droit à la sécurité de sa personne. Ces garanties affectent les lois contre les crimes comme l'assaut, à cause que sans ces droits on ne pourriait pas combattre ces crimes.
69. Habeas corpus: Habeas corpus est un droit fondamental. C'est essentiellement de ne pas être emprisonné sans jugement. Cette loi donne le droit à la personne arrêtée de savoir pourquoi elle est arrêtée, et de quoi les policiers l'accuse. Habeas corpus est un instrument très important contre le pouvoir absolu d'un gouvernement.
70. les droits à l’égalité - Article quinze de la Charte canadienne des droits et libertés garantie la protection contre la discrimination. Cet article donne l'égalité raciale, l'égalité sexuelle, et l'égalité des sexes, sous la loi, pour tous les habitants du Canada. Avant cet article, formé en 1982, il y avait la Déclaration canadienne des droits, ce qui était une loi de John Diefenbaker, adoptée en 1960, jusqu'à 1982, quand la loi actuel s'est formé.
71. la liberté de circulation et d’établissement - un article de la Charte canadienne qui donne à tous les citoyens canadiens le droit d'entrer au Canada de demeurer ou de sortir du Canada. Cet article reconnaît également à tout citoyen canadien le droit d'établir sa résidence dans toutes les provinces et de gagner leur vie dans toutes les provinces. Ça donne aussi a toute personne le droit de le statut de résident permanent au Canada.
72. les langues officielles - est une loi adoptée par le Parlement du Canada en 1969. La loi proclame que l'anglais et le français sont langues officielles de l'État fédéral canadien. La loi prévoit que les citoyens ont le droit de recevoir des services des administrations fédérales et d'être entendus devant un tribunal fédéral dans la langue officielle de leur choix. Elle demande le Parlement fédéral à adopter ses lois et le gouvernement à publier les textes dans des versions anglaise et française.
73. le droit à l’instruction dans la langue de la minorité : les citoyens Canadiens appartenant à la minorité de langue française ou anglaise dans leur province ou territoire ont le droit de faire instruire leurs enfants dans la langue de la minorité. Mais il y a certains critères... Pour qu'un enfant est inscrit dans une école française dans une région où la majorité parle anglais, il faut que 1) la première langue du parent soit français, et 2) le parent a suivi son instruction primaire au Canada en français. Et bien sûr au Québec, c'est toute une autre histoire avec la Loi 101 et leurs moyens de survivance (les lois qui limitent qui apprend l'anglais --- les immigrants doivent fréquenter une école française et pour les autres il faut avoir un parent anglophone pour y aller aussi).


Les rôles du gouvernement canadien:

74. les pouvoirs fédéraux : Parce ce qu'on vit dans une monarchie constitutionelle démocratique parlementaire, les pouvoirs fédéraux sont assez limités. La Reine est plutôt symbolique maintenant, mais elle est toujours plus haute que le gouvernement fédéral dans "la hierarchie." Alors le Gouverneur Général la réprésente et surveille le Premier Ministre, répondant à ses demandes. La constitution est un règlement très influente à limiter les pouvoirs fédéraux. Elle liste nos droits comme citoyens, et rappelle le parti au pouvoir qu'on existe. Le Canada est une démocratie aussi, alors il faut que le gouvernement nous réprésente. Et car le Canada est parlementaire, tous nos politiciens se réunient souvent pour discuter des issus, proposer des solutions, et attaquer les uns les autres.
75. le pouvoir exécutif - Cette branche du gouvernement est chargée de mettre en fonction les lois passées par la branche législative. Il est formé du Premier Ministre et son Cabinet, aussi que les bureaucrates variés qui forment la majeure partie du gouvernement.
76. le pouvoir législatif - Cette branche débat et crée les lois du Canada. Au niveau fédéral il consiste du Parlement = la Chambre des Communes et le Sénat

77. le pouvoir judiciaire -
Le pouvoir judicaire ou système judicaire est des cours dans lesquelels on enforce les lois. Le système est organisé en quatre niveaux :La cour suprême du Canada, la Cour d’appel fédéral, la Cour canadienne de l’impôt,les cours provinciales, le GRC et finalement les forces de police municipale.Tous les pouvoirs et les méthodes du système judicaire canadienne sont définispar la constitution du Canada.
78. le monarque
Le monarque est le dirigeant d’un pays. Les monarques pourraient avoir le pouvoir absolu ou limite par une constitution. La plupart des monarques modernes sont seulement des chefs symboliques. La Canada est unexemple d’une monarchie ou le chef est symbolique car notre chef d’État, laReine Élisabeth II, n’a pas de grande influence dans nos politiques.
79. le chef d’état (Reine) - C'est un(e) individu qui sert é représenter un public principal d'une monarchie, une république, une fédération, une république ou un autre type "d'état". Son rôle inclut généralement la continuité et la légitimité de l'état et exercer les pouvoirs politiques, les fonctions et les devoirs ont accordé à la tête d'état dans la constitution du pays et les lois. Dans la nation cette personne est vue comme le « dirigeant » officiel de la nation. Au Canada, le chef d'état est la Reine Elisabeth II, mais son rôle est plutôt symbolique.
80. le Gouverneur Général - est le représentant officiel royal dans la juridiction fédérale du monarque canadien et chef de l'Etat. La reine nomme le Gouverneur général pour mener la plupart des droits constitutionnels et rituelles du monarque pour une période indéterminée de temps. Normalement, la durée du poste de gouverneur général est cinq ans. Fondamentalement, le gouverneur général est le représentant de la Reine pour le Canada. Aujourd'hui notre gouverneur général est David Johnston qui est devenu GG en 2010.
81. le Premier Ministre - le plus haut membre du Cabinet du parti en pouvoir alors il est le chef du gouvernement du Canada. Il a du pouvoir pour révoquer les autres membres du cabinet, et attribue des postes entre les membres au sein du gouvernement. Les Premiers Ministres sont normalement dans les républiques et dans les monarchies. Stephen Harper est le Premier Ministre du Canada aujourd'hui . Il representd le Parti conservateur.
82. la Chambre des communes: Avec le sénat, la Chambre des Communes est l'une des deux maison parlementaires dans le gouverment fédéral. C'est dans la Chambre des Communes (la chambre basse) que les députés passent beaucoup de temps en votant et en discutant des projets de loi.
83. les Membres du Parlement -Les membres du parlement sont les députés élus pour representer une region (une circonscription) canadienne dans le Chambre des communs au Canada. En total, il y a 308 membres du parlement canadien à présent.
84. le Cabinet: Le cabinet est un conseil des membres dirigé par le Premier Ministre. 27 ministres de la Couronne et de l'État représentent le cabinet, chacun doit conseiller le Premier ministre et administrer un ou plusieurs portefeuilles. Les ministres de la Couronne sont généralement chefs du ministère, et les ministres de l'État (les ministres "juniors") sont plutôt responsables pour les tâches plus bases et simples.
85. le Sénat - Le sénat du Canada est un composant du Parlement canadien. Le Canada a un système parlementaire bicaméral qui veut dire qu’il y a deux chambres législatives. Une est, la Chambre des communes et l’autre est le Sénat. La Chambre des communes a beaucoup plus de pouvoir que le Sénat mais toute législation fédérale doit être passée par les deux chambres. Aussi le système politique au Canada montre que le Sénat représente les régions du pays et protége souvent les minorités et leurs intérêts.
86. la solidarité ministérielle - la solidarite ministerielle est un comportement politique observable dans certains régimes parlementaires. Lorsque les ministres du Cabinet prennent une décision, ils doivent tous se montrer d'accord face au public. Si un ministre ne se sent plus capabale d'appuyer publiquement une décision du Cabinet, il doit démissionner (resign).Ils doivent aussi maintenir la confidentialité au sujet des décisions faites par leur parti.
87. le patronage/le favoritismeCeci s'agit de l'appui ou la protetion accordée par une personne importante ou puissante ou un organisme important. Un exemple du patronage serait si le parti politique au pouvoir accordait des contracts lucratifs ou donnait de l'information utile à une compagnie ou individu qui l'avait appuyé lors de la dernière élection. Le patronage est très commun dans le système politique canadien.
88. la réforme du Sénat - Il y a beaucoup de Canadiens qui croient que le Sénat ne sert plus sa fonction initiale - de fournir une deuxième chambre au Parlement pour contrer les excès et abus de pouvoir de la Chambre des Communes. Une partie du problème est que les sénateurs ne sont pas élus, mais plutôt choisis par le Premier Ministre. Dans l'ouest, où on a moins de sénateurs comparé à l'es du pays, le sentiment de mécontement avec le Sénat et l'aliénation est le plus élevé. Ceux qui veulent réformer le Sénat veulent qu'il représente mieux les provinces de l'Ouest.
89. le Sénat ‘triple E’: Durant l'accord de Charlottetown, un changement dans le processus pour choisir les sénateurs a été proposé. Chaque province recevrait le même nombre de sénateurs et ces sénateurs seraient élus soit par l'Assemblée législative de la province, soit par la population de la province, au lieu d'être choisi par le gouverneur générale et le premier ministre. L'idée était que ce créera un sénat « élue, égale et efficace ».
90. les (simples) députés: Les députés sont soit les membres de la Chambre des Communes au niveau fédérale, où les membres de l'Assemblée législative, au niveau provinciale. Il y a 308 députés dans la Chambre des Communes et plus de 700 députés partout dans les gouvernements provinciaux et territoriales. Un simple député (backbencher) n'est pas un membre du cabinet.
91. l’Opposition - Elle comprend un ou plus de partis politiques ou les autres groupes organisés qui sont opposé au gouvernement. Le parti ou le groupe en contrôle politique d'un secteur, une région, ou un état. Ils ont deux différents vues sur les différents sujets politiques
92. un projet de loi- est le commencement d'un loi. C'est le document qui propse une nouvelle loi. Normalement, les projets de loi sont proposés par le gouvernement, comme un ministre du cabinet.

93. projets de loi d’initiative parlementaire - lorsque les simples députés ou même des citoyens (avec l'aide des députés) essayent d'introduire de la nouvelle législation au Parlement ou à la législature.
94. la sanction royale - La sanction royale représente l'appui du monarque dans les législations faites par le Parlement. Au Canada, ces législations sont signées par le gouverneur général « David Johnston » qui représente la reine d'Angleterre. La sanction royale est plutôt une tradition et le monarque accepte presque toujours les lois adoptées par le parlement.

95. la période de questions - existe chaque jour que le parlement est en session est dure environ 45 minutes. C’était créé pour poser les questions au gouvernement pour qu’ils soient responsables de leurs actions. La première question orale a été posée le 29 novembre 1867. Le président de la Chambre des Communes est centriste et contrôle les membres pendant une période de questions.

96. le caucus - au Canada, ce terme est utilisé pour adresser tous les membres d’un parti particulier même les sénateurs. Parmi ces membres, un est élu pour être le chef du caucus. Pendant les réunions, chaque membre a le droit d’avoir son propre opinion et de représenter sa propre circonscription. Mais après que la décision est prise, les membres doivent soutenir cette décision comme parti.

97. un whip - Un membre d'un partie politique qui a l'emploi d'assurer que les autres membres sont présents au temps d'un vote et qu'ils suivent les consignes donnés par le chef du parti. Le whip ou chief whip est élu au parlement.
98. un décret en conseil - est un type de législation trouvé dans les pays du Commonwealth. Au niveau fédéral, c'est un décret du gouverneur général avec le conseil et l'approbation du conseil privé. En termes simples, c'est lorsque une loi ou action est passée sans l'intervention directe de la législature ou du parlement.

99. le Hansard: Le Hansard c'est le record officiel des débats qui se passent de jour en jour dans le Chambre des Communes au Canada. Ca garde exactement ce que tout le monde avait dit pendant les débats. La premier record des débats parlementaire était introduit en Grande-Bretagne en 1810. Le Canada a adopté le Hansard en 1880, et l'Alberta a adopté le Hansard dans son législature en 1972. Le système de Hansard canadien était vraiment efficace, et même utilisé comme un base pour le Hansard des autres pays. Malgré ça, la porte de la Chambre de Communs n'a pas ouvert facilement, et la lutte pour un record des débats fondé publiquement a duré pendant six décennies avant. Les journaux ont commencé de publié les records de débats en Haut-Canada au début des années 1820, même si c'était pas souvent accepté de la faire a cette époque. Quand le Canada a finalement adopté le Hansard en 1880 on avait un comité pour surveiller la reportage des débats.

Gouvernement/droits autochtones

100. l’autonomie gouvernementale: Les accords d'autonomie gouvernementale étaient mises en place pour que les communautés autochtones au Canada pouvaient gouverner eux-mêmes. Ces accords ont donnés plus de liberté sur les chefs et de prendre la responsabilité de leurs communautés, et de prendre les décisions importantes qui avaient une grande impacte sur leurs citoyens. Les accords d'autonomie gouvernementale vérifient la structure des gouvernements autochtones, les puissances des chefs d'établir les lois, les accords financières, aussi que assurer que les gouvernements autochtones se fourni les programmes et les services qui bénifice leurs peuples. Les accords de l'autonomie gouvernementale sont basés sur les circonstances historiques, culturels, économique et politique des groupes, régions et communautés des autochtones.
101. la Loi sur les Indiens: La loi sur les Indiens est un loi federal établi en 1876. Il a établi les droits des Autochones et leurs bandes, surtout avec une emphase sur la gestion des terres et l'intégration des peuples autochtones dans la société canadienne. Une partie de la loi concerne la vie des autochtones sur les reserves.
102. les revendications territoriales (land claims): Le gouvernement federal a etablis des reglements des territoires pour permettre aux indiens, inuits et metis a obtenir un reconnaisance de leur status a les premiers personnes du continent. Les autochtones ont été les premiers gens dans cet pays et donc il y a beaucoup de traités qui leur donnent de la terre. Ils ont aussi un droit à certaines terres parce que c'est leur pays d'origine. Ces lois et réglements ont été faites pour être juste aux autochtones et leurs besoins.
103. les droits des autochtones - Les droits des autochtones ont été créés en 1982 pour confirmer les droits déjà existant des peuples autochtones. Le traité a été fait principalement en concernant les droits des pêche et de chasse prévus dans les traités historiques.
104. La crise d’Oka - Pendant l’été de 1990, près de Montréal, au Québec, à la ville d’Oka les Amérindiens voulaient affirmer leurs droits. Les Mohawks de la réserve voisine ne voulaient pas que la ville d'Oka mette un terrain de golf sur leur terre sacré. Ils ont mis un barricade sur la route. Les autochtones et l'armée se sont affronté durant 78 jours. Les Amérindiens croyaient qu’ils ont gagné parce qu’ils ont attiré l’attention du Canada.
105. La Commission royale sur les peuples autochtones- La commission a été formée en 1991 après la crise d'Oka (1990). Son but principal était d'observer et d'améliorer les relations entre les Premières Nations, la société canadienne et le gouvernement canadien. Une commission royale est une investigation d'un sujet spécifique où on demande aux citoyens leurs opinions. Pour cette commission royale, le gouvernement a investigué les besoins des communautés autochtones, la question d'autonomie gouvernementale ainsi que l'investigation des documents légaux tels que la Proclamation Royale (1763), la Loi sur les Indiens et les traités.







Influencer le government

106. ONG (Organisation non-gouvernementale) - une organisation non gouvermentale est une organisation créée par les personnes qui ne font ni partie d'une organisation politique ni d'un gouvernement politique. Ce terme est utilisé par les gouvernements pour référer aux entités sans statut gouvermental. Ce terme s'applique plutot aux organisations qui spécifient en aspects sociales au lieu de politique, en leur différer des partis politique.
107. un agent politique (lobbyist): Un agent politique est quelqu'un qui travaille pour promouvoir leur intérêt, ou les intérêts du groupe qu'ils représentent, pour influencer les politiques. Pour la plupart, les agents politiques n'essaient pas de changer les grands problèmes, mais il y a des agents politiques qui ont essayé de régler l'industrie du tabac pendant des années.
108. un groupe d’intérêt (pressure group): Un groupe d'intérêt est similaire à un agent politique, sauf un agent politique est une seule personne et un groupe d'intérêt est une association de peuple. Ces groupes peuvent être si larges qu'ils ressemblent à un autre parti du gouvernement. Les groupes d'intérêt peuvent représenter n'importe quel côté qu'ils veulent, celui du consommateur ou celui des entreprises et battre pour n'importe quel sujet, soit l'environnement, la santé, le chômage et d'autres.
109. campagnes médiatiques - Une campagne médiatique, est une campagne de publicités pour convaincre un groupe de personnes de quelque chose en utilisant plusieurs méthodes médiatiques. Ces campagnes sont utilisées dans les politique pour attirer les voteur à un parti politiques.
110. les pétitions & protestations - Une protestation est une façon de montrer l'opinion d'un groupe ou d'un individu sur un sujet. Il peut être non-violent ou violent. Une pétition est un document écrit, présenté au parlement pour avoir un changement aux lois.
111. résistance passive (civil disobedience) - La résistance passive s'agit d'une résistance au gouvernement ou aux lois spécifiques, d'une manière non-violente. Le but de ceci est de forcer des changements sans devoir utiliser la violence. Des exemples de résistance passive sont les démonstrations, refusant d'obéir un certain loi ou de payer une certaine taxe, et des boycotts économiques.