Sciences Humaines 11 – Concepts clés et vocabulaire essentiel
L’autonomie du Canada et sa participation dans les affaires internationales – Première Guerre mondiale

Les causes de la Première Guerre mondiale

1. Le système des alliances : Un accord ou traités entre les gouvernements des nations avec un but de maintenir la paix et d'être en accord avec des opinions/questions majeures ou précises. Quand un pays attaquait un pays dans une alliance, toute l'alliance devrait bâtir pour cet pays. Ex: Triple Entente (Grande Bretagne + France + Russie) et Triple Alliance (Allemagne + Autriche-Hongrie + Italie)
2. La Triple Entente - La Triple Entente consistait de la Russie, la France et la Grande-Bretagne. Quand ils sont allés en guerre, leurs colonies étaient aussi impliquées à la guerre. La Triple Entente a travaillé ensemble pour se battre contre la Triple Alliance de l'Autriche-Hongrie, l'Allemagne et l'Italie.
3. La Triple Alliance : Un traité pour assurer leur sécurité entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italy. Il était un promis de se soutenir militairement au cas qu'une nation allié avait une déclaration de guerre contre eux.
4. Le militarisme : Une idée politique qui encourage l’expansion d’une force militaire dans un pays. Le pays veut être toujours préparé pour une attaque ou une guerre. L’expansion de la force militaire est presque sans arrêt car leurs priorités sont de protéger les citoyens et d’avoir plus de puissance militaire que d’autres pays.
5. L’impérialisme: Est la politique de conquérir ou coloniser les autres pays par les méthodes économiques, politiques ou militaires. Les motivations principales pour la colonisation des pays étrangers étaient les ressources y trouver. Pendant les années entourant la PGM, la Grande-Bretagne avait l'empire la plus vaste du monde.
6. Le nationalisme: D'être vraiment fier ou attaché à votre pays. Un type de nationalisme est de penser que votre pays est le plus important. Ça décrit aussi un mouvement pour défendre ou établir une patrie.

Les événements qui déclenchèrent la première guerre mondiale

7. l’assassinat de l’archiduc d’Autriche -(François Ferdinand) : L'archiduc Francois Ferdinand était le successeur apparent au trône Austrau-Hongarien. En juin de 1914, il a été assassiné avec sa femme pendant qu'il était en Sarajevo, en Serbie. Cela était un évènement qui a déclenché la première guerre mondiale après beaucoup de tension entre les pays impliques.
8. Le plan Schlieffen --Le plan Schlieffen était une stratégie militaire créée par le général Alfred Von Schlieffen. Selon ce plan, si une guerre de deux fronts a eu lieu, l'Allemagne envahirait la France par le pays neutre de la Belgique, en évitant toutes les défenses de la France. En deuxième Von Schlieffen voulait vaincre la France avant que l’Empire russe avait temps de mobiliser ses armées.

Le Canada en guerre

9. La guerre des tranchées: à cause des armes modernes dangereuses et rapides, les soldats avaient dû creuser des tranchées pour se protèger et pour un abri. Au lieu d'une guerre de déplacement à laquelle on était habitué, les soldats on dû rester dans ces tranchées pour des mois à la fois. Par la fin de la guerre, les tranchées s’étendaient 750 kilomètres de la Suisse jusqu'à la Manche (English Channel).
10. Le pied des tranchées - est une condition qui arrive quand les pieds sont mouillés pour une long période de temps. A cause des vies aux tranchées, les pieds des soldats ont été dans l’eau toute la journée. Quand les pieds sont infectés, ils commencent à rougir ou de devenir bleu à cause d’une mauvaise circulation. Si les conditions ne s’améliorent pas, les pieds commencent à gonfler. Dans les cas extrêmes, on devait se faire amputer les pieds.
11. le fusil Ross: Un fusil canadien, utilisé pendant la Premiere Guerre Mondiale. Les Canadiens ont découvert que le fusil ne marchait pas très bien dans les conditions des tranchées - , Il était affecter facilement par la poussière et la boue dans les tranchées, et il était trop long et lourd pour être efficace.
Alors par la bataille de la Somme cela a été remplacé par le fusil Lee Enfield.
12. Monter l’assaut - Action de s'attaquer à une position. Dans la P.G.M., l'action de monter des tranchées et avancer sur l'ennemi. La plupart des soldats ont été tués dans ces assauts, à cause des bombardements d'artilleries et les hommes de l'autre coté qui tiraient. Les avances étaient minimales, des fois juset pour dix mètres de territoire, avec des nombreuses blessés et morts.
13. Tir de barrage - C'est une tactique pour ralentir l'ennemi lors d'un attaque en effectuant un bombardement massif d'artillerie en même temps, ou pour appuyer l'avance des troupes alliés. Il consiste de tirer devant les ennemis pour les arrêter ou pour les forcer de reculer.
14. Le gaz moutarde - C'était un gaz utilise dans la premiere guerre mondiale pour tuer les soldats et les rendre incapables. Le gaz était découvert par le scientifique allemand Lommel et Steinkopf. Le gaz moutard attaque les voies respiratoires et inflamme/brûle la peau. C'était utilisé pour la première fois pour le conflit pendant 1915, par les Allemands à la bataille d'Ypres
15. No man’s land/zone neutre: décrit l'espace qui sépare les tranchées des côtés opposés (la France et l'Allemagne). La zone neutre était extrêmement dangereuse, car c'était ouvert au feu. La zone était couverte de cadavres et barbelés, car c'était trop dangereux pour aller chercher les corps.

Le Canada pendant la guerre

16. Sam Hughes - Il est né le 8 janvier 1853 et est mort le 24 octobre 1921. Il était le ministre canadien de la milice et de la défense de 1911 à 1916. En 1916, Robert Borden a forcé Hughes de démissionner parce que les soldats que Hughes a entraînés avaient du mauvais équipement. Sam Hughes est connu pour la création des camps Valcatier et de l'usage du Ross fusil.
17. Le fonds patriotique canadien - En 1914, Herbert Brown Ames, un membre conservateur de parlement, a créé une organisation privée qui s'appelle The Canadian Patriotic Fund. L'organisation a été établie pour donner l'assistance financière et sociale aux familles des soldats.
18. Les étrangers ennemis- Les étrangers ennemis était une expression qui était utilisée durant la Première Guerre Mondiale pour décrire les immigrants qui venaient des pays qui bataillaient contre le Canada en guerre. La plupart de ces personnes n’avaient pas encore leur citoyenneté canadienne. On a souvent discriminé contre ces gens ou on les a mis dans des camps d’internement.
19. Robert Borden- Sir Robert Borden était le huitième premier ministre du Canada de 1911 à 1920. Il a gouverné le Canada pendant une des périodes les plus difficiles de son histoire. Il a dirigé le pays pendant la crise de conscription et il a donné le droit de vote aux femmes.
20. La propagande - Action exercée sure l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées. Des affirmations ou des nouvelles faites pour influencer l'opinion publique. Example Canadien pendant le PGM : "Canadiens c'est le moment d'agir n'attendez pas que les boches viennent mettre tout a feu et a sang au Canada."
21. Un pacifiste - Une personne qui ne croit pas à la guerre ni la violence de tout sort. Des examples d'un pacifiste en Canada durant la guerre c'est les Hutterites, les Mennonites et les Doukhobors.
22. Des profiteurs de la guerre- Une personne qui tire du profit par des façons legales d'une situation de conflit armé. Dans des temps de crise economique ou militaire ces gens tire beacoup de profit. Par exemple quand le fusil Ross était utilisé dans l'armeé canadienne meme si c'etait le mauvais fusil pour les conditions.
23. Le Comité des obus - La Grande-Bretagne était en demande constante de munitions durant la guerre. Le ministre de la Milice canadienne, Sam Hughes, a formé le «Comité des obus» avec un petit groupe d’amis. Le but de cette organisation était de proposer des offres à la Grande-Bretagne pour la fabrication d’obus, puis trouver des manufacturiers canadiens pour remplir ces commandes. Ils sélectionnaient des ouvriers qui avaient de l’expérience dans le travail du métal.
24.La loi des élections en temps de guerre : Une loi adoptée par le premier ministre Borden pour enlever le droit de vote des immigrants qui sont arrivés il y a quinze ans ou moins et pour accorder le vote aux femmes qui avaient un fils, un mari, ou un frère impliqué à la guerre. Borden a aussi promis aux femmes que s’il était réélu, toutes les femmes auraient la chance de voter. C’était une tactique employée par Borden pour obtenir assez de votes dans la prochaine élection pour maintenir le pouvoir.

25. La loi des mesures de guerre -- C'était une loi votée en 1914 et accordant au gouvernement fédéral d'importants pouvoirs en temps de guerre, d'invasion ou de rébellion. Elle a limité grandment les droits et libertés des canadiens et canadiennes.
26. Les obligations de la Victoire - Les obligations de la victoire ont été les finances payées par les Canadiens pour aider le gouvernement à financer la guerre. Le point a été pour donner les Canadiens un sentiment comme ils ont participé et ont aidé les soldats à l'étranger.
27. Les impôts sur le revenu: En 1917, un impot était introduit comme << fonds temporaires pour la guerre >>, c'est fait de l'argent que le gouvernement tire de la revenu annuelle du peuple ou des sociétés (compagnies), et il est toujours en place aujourd'hui.
28. La conscription - En 1917, premier ministre Robert Borden a créé la conscription pour maintenir la participation militaire du Canada dans la Première Guerre mondiale. La conscription voulait dire que tous les hommes entre l'âge de 20 et 45 étaient l'obligés de s'enrôler dans l'armée. Les francophones étaient fortement contre la conscription.
29. La crise de conscription: Pour faire face à l’insuffisance sérieuse de pouvoir d'hommes dans les armées canadiennes à l'étranger, le gouvernement a introduit la conscription au Canada, pour que la guerre n'ait plus été menée seulement par les volontaires, comme cela avait été auparavant pour les Canadiens.

30. Henri Bourassa: un éditeur et politicien québécois qui a battu vaillamment contre les discriminations envers les franco-canadiens. Il était libéral, et totalement contre l’impérialisme – détesté par les anglophones, adoré par les francophones. C’est lui qui a vraiment dirigé le mouvement contre la conscription, dû à la pensée que c’était raciste et injuste contre les franco-canadiens.

31. La loi du service militaire: Cette loi, adoptée par le Premier Ministre Robert Borden le 18 mai 1917, rendait le service militaire obligatoire pour tous les hommes àgés de 20 à 45 ans. La moitié de la population canadienne s'opposait à cette loi, avec l'opposition la plus forte chez les Canadiens-français.
32. La tragédie de Halifax: L'explosion de Halifax est arrivée jeudi, le 6 décembre, 1917, quand la ville de Halifax, en Nouvelle-Ecosse, Canada, a été choquée par l'explosion énorme du S.S Mont-Blanc, un bateau français, chargé avec les explosifs. Celui-ci est entré en collision avec le S.S Imo, un navire norvégien dans la section du Port de Halifax. À peu près 2000 gens ont été tués par l'explosion, les feux, les bâtiments effondrés et il est estimé que plus de 9000 gens ont été blessés. Ceci est toujours la plus grande explosion accidentelle fabriquée par l'homme du monde.

Le Front de l’Ouest
(Les batailles sur terre)

33. La Bataille d’Ypres (avril 1915): La bataille d'Ypres, aussi connue sous le nom de La Bataille des Flandres, etait la dernière bataille majeure de la première année de la guerre (pour les Canadiens). L'Allemangne, la France, la Grande Bretagne et Canada étaient impliqués à cette bataille. Le gaz moutarde, un gaz toxique, a été employé par l'Allemagne pour la première fois et les Canadiens ont réussi a refoulé les Allemands sur leur propre terre. Environ 135 000 soldats ont été tués.
34. La Bataille de la Somme (juillet 1916) -La bataille de la Somme fut l’une des confrontations les plus sanglantes de la Premiere Guerre mondiale. Les forces britanniques et françaises tentèrent de percer à travers les lignes allemandes fortifiées près du Somme au nord de la France. Environ 442 000 personnes sont mortes dans cette bataille.
35. La Bataille de la crête de Vimy (avril 1917)- C'était une bataille entre quatre divisions canadiennes et trois divisions allemandes. Entre le 9 avril et le 14 avril 1917, les alliés ont pris une crete importante qui a donné de l'espoir aux soldats. Pour la premiere fois, le Corps Canadien était commandé par un officier canadien. Ce n'était pas just la plus grande victoire canadienne, mais aussi la premiere victoire alliés en deux ans et demi. Canadiens morts: 3 500 soldats.
36. La Bataille de Passchendaele-Le général Douglas Haig voulait passer en Allemagne. Il a commencé une bataille en Belgique durant la début d'octobre 1917. Les Canadiens ont été demandés à aider. Currie a estimé que 16000 Canadiens devaient être sacrafiés. La fin était le 15 novembre 1917 et les Britanniques n'avaient avancé que six kilomètres. 15 654 canadiens ont perdu leur vie.

De la guerre à la paix
La guerre dans les airs

37. Billy Bishop - né en 1894 à Owen Sound, Ontario. Comme enfant il aimait la fusillade, alors dut à l'éclatement de la guerre, il a utilisé ses talents de vue incroyablement précise durant son service avec les tireurs de la montée canadienne. Mais, il n'aimait pas la vie dans les tranchées donc il est devenu un as canadien de l'aviation. Avec 72 tués confirmés, Billy Bishop est la meilleure pilote de l'Empire Britannique d'avoir vécu.
38. Le Baron rouge :Le Baron rouge est le surnom pour Manfred Albrecht von Richthofen. Il était une pilote allemand dans la Première Guerre mondiale. Le Baron rouge était fameux parce qu' il a eu plus que quatre vingt victoires en bataille. Il a été tué à Amiens le 21 d'avril 1918. Il est peut-être le pilote le plus fameux de toute l'histoire.
39. Vols de reconnaissance - Les vols de reconnaissance ont commencé quand les deux côtés ne pouvaient pas bouger sans perdre des milliers de soldats. Ils ont été utilisés pour avoir de l'information sur les troupes dans les tranchées ou des positions des artilleries. Au même tempe les camps utilisaient les bombardiers. Ils bombardaient les dépôts de ravitaillement derrière les lignes d’avant.

La guerre en mer

40. Les sous-marins: Un navire capable à se déplacer en trois directions, en haut, en bas et en avant (sous et sur la surface de l’eau). Grace aux progrès technologiques, l’utilisation des sous-marins (militaires) est devenue plus populaire au cours de la Première Guerre mondiale. sutout chez les Allemands qui les appelaient des 'unterseeboots'.
41. Le Lusitania: Le RMS Lusitania était un paquebot transatlantique écossais qui transportait des passagers (non-soldats) de New York à la Grande-Bretagne. Pendant un de ses voyages, elle avait un chargement secret de munitions, aussi. Pour cette raison, elle a été coulée avec plus de 1 200 passagers civils à bord par un sousmarin allemand impitoyable. Beaucoup de publicités ont réussi à convaincre le monde que la guerre était justifiée à cause du naufrage (sinking) du Lusitania. Les citoyens américains, en particulier, voulaient se venger contre l'Allemagne. La mort de ces passagers a donc fortement contribué à l'entrée en guerre des États-Unis. C'était un peu la Pearl Harbour de la Première Guerre Mondiale.
42. La Bataille de Jutland: C’était la bataille de mer la plus grande dans la Première Guerre mondiale. C’était entre la Marine Britannique et la Marine Kaiserliche (flotte allemande) 200 km au nord-ouest de la péninsule Jutland. Les Allemands essayaient de leurrer les Britanniques et les attraper pour qu’ils pouvaient détruire une partei de leur grande flotte. Quand Franz Hipper (vice-amiral de la flotte allemande) a vu les Britanniques, ils n’étaient pas préparés avec leurs sous-marins encore, c’était trop tôt. La bataille a pris une nuit, entre le 31 mai et le 1 juin. Plus que deux cents cinquante navires ont battu au Jutland. Quatorze navires britanniques et onze navires allemands se sont coulées dans ce temps. Les deux côtés ont pris la victoire. Mais les Britanniques ont perdu plus de navires et deux fois de personnes sont mortes.
43. Le blocus naval Le Blocus de l'Allemagne était un blocus naval mené durant la Première Guerre mondiale par la Royal Navy britannique à partir de 1914 dans le but de stopper le ravitaillement maritime de l'Allemagne et de ses alliés.En 1915, les importations allemandes avaient déjà baissé de 55% par rapport au niveau d'avant-guerre. Le blocus privait également l'Allemagne des engrais nécessaires à son agriculture. Ceci associé à l'effondrement des importations fit que les céréales, la viande et les autres produits alimentaires étaient si rares et réservés aux soldats sur le front que les civils furent obligés de consommer des ersatz comme le Kriegsbrot (pain de guerre)Le gouvernement allemand fit de grands efforts pour contrer les effets du blocus ; Le programme Hindenburg de mobilisation économique lancé le 31 aout 1916 fut conçus pour augmenter l'effort de guerre en embauchant tous les hommes entre 17 et 60 ans et le système de rationnement fut introduit en 1915 pour s'assurer que toute la population pouvait consommer le minimum nutritionnel.
Toutes ces tentatives eurent des succès limités et la ration journalière de 1 000 calories était notoirement insuffisante pour maintenir une bonne santé. Cela provoqua en 1917, une "épidémie" de maladies causées par la malnutrition comme le scorbut, la tuberculose et la dysenterie. Les statistiques officielles allemandes font état de 763 000 morts provoqués par le manque de nourriture causé par le blocus, mais cela excluait les 150 000 morts victimes de la grippe de 1918 dont les effets furent aggravés par l'état de santé des populations. Le blocus fut maintenu pendant huit mois après l'armistice de novembre 1918 pour forcer le gouvernement allemand à signer le Traité de Versailles en juin 1919.



La fin de la guerre

44. Les cent jours du Canada - Les cent jours du Canada étaient une série de batailles offensives des alliés qui ont terminé la Première Guerre Mondiale, de 8 août au 11 novembre 1918. Les batailles ont commencé à Amiens d’une attaque par le Corps d'armée canadienne et a fini à Mons. Pendant ces « Cent Jours » toute le Corps d’armée canadienne et une division britannique, ont traversé la Canal du Nord et ont brisé 3 lignes de défenses allemandes. Aussi ils ont repris beaucoup de territoire que les Allemagne avaient envahi.
45. L’armistice: Un accord pour mettre fin aux hostilités. C'était pas bon pour l'empereur d'Allamagne, et il est partie au Pays-Bas en exile et un nouveau gouvernement republicain a pris le pouvoir, et c'est lui qui a demandé l'armistice. Même si c’est une grande étape vers la paix, un armistice ne garantit rien. C'était signé le 11 novembre 1918, et a signalé la fin de la guerre.
46. Imperial War Cabinet - Le Cabinet a été créé en 1917 par le premier ministre de l'Angleterre. Son but a été de coordonner le pouvoir des colonies de l'empire britannique. L'existence de le cabinet a donné plus de pouvoir au Canada dans les décisions de la guerre.
47. La Conférence de paix de Paris - C’était une conférence à Paris entre janvier 1919 et août 1920 pour négocier les conditions de la paix après la Première Guerre mondiale. Les pays gagnants, la France, la Grande Bretagne, l’Italie, et le Japon composaient le conseil supérieur de cette conférence. Ils ont divisé les colonies de l’Allemagne entre des pays gagnants et ont forcé l’Allemagne de payer les coûts de la guerre.
48. Le traité de Versailles - Le traité de Versailles a été signé le 28 juin, 1919 par les alliés et par les Allemands, dans le château de Versailles. Ce traité a imposé à l'Allemange des clauses territoriales (par exemple, la restitution de l'Alsace-Lorraine à la France), militaires (comme la démilitarisation de la rive gauche du Rhin,) et aussi économiques. Puisque l'Allemagne avait en effet déclenché la guerre en envahissant la France par la Belgique qui était neutre; l'Allemagne était obligé de payer les montants des dommages subis par les alliés. Ce traité a signifié la fin de la première guerre mondiale.
49. L’article 231 - Cet article du traité de Versailles a obligé l'Allemagne à reconnaître la plupart de la responsabilité de la Première Guerre mondiale, même si beacoup d'Allemands croyaient qu'ils s'étaient battus pour se défendre contre la GB et la France.
50. La Société des Nations: La société des nations a été créée pour conserver la paix en Europe après la Première Guerre mondiale. C’était une organisation que nombreux pays du monde on joint pour sauvegarder la paix globale et terminer les conflits entres d’autres pays. C’était établi par les pouvoirs du jour comme la Grande-Bretagne, les États-Unis et 42 autres.